Err

Paiement sécurisé
Livraison rapide
Chez vous en 3 à 5 j*
Contactez-nous
Un conseil, une question ?
Nous écrire
01 76 35 02 75
Paiement sécurisé
CB, Paypal, Chèques,
Virements
Livraison rapide
Colissimo, Transporteur
En 3 à 5 Jours*
Satisfaction client
Votre Fidélité
Récompensée
Made in France
90% de nos Produits,
Fabriqués en France
Contactez-nous
0972.454.814
> Ecrivez-nous
Paiement sécurisé - Livraison rapide - Made in France
Accueil - Mon compte - Contactez-nous

Pompe à Injection pour Traitement des Bois de Charpente

789,90 €
(-3,80%) 759,90 €
Ajouter au Panier
Pompe à Injection pour Traitement des Bois de Charpente

Pompe à injection compacte pour le traitement des bois par injection. 

Parfaitement adaptée pour injecter tous les liquides, également les liquides corrosifs comme ammonium quaternaire souvent la matière première des démoussants également hydrofuges de façades.


Caractéristiques de la pompe injection traitement bois :



- Débit Maxi : 11L/mn 
Pression réglables : 0 à 15 bars
Puissance Moteur : 1 CV
Poids : 6 KG
- Voltage : 220V.mono IP44
- Ampères : 10A
Dimensions : 400 x 300 x 400 mm
Livré avec : 
> Cannes d'aspiration et retour avec crépine
> 1 pistolet basse pression équipé raccord rapide mâle
> 20 mètres de tuyau BP + raccord rapide femelle
> embout à injecter mâle L : 15 cm
> 1 buse de pulvérisation (25.45)
> manomètre + support
> sans chassis mais avec poignée de transport

le mètre de tuyau supplémentaire : 7.00€ ttc




Utilisation de la pompe injection traitement charpente :



Cette pompe à injection est livrée complète pour traitement des bois, rallonge pistolet buse. Idéal pour ceux qui veulent réaliser un traitement des bois dans les règles de l'art. Cette pompe peut également convenir dans le traitement termites pour injection mur et sol ainsi que le traitement des mérules et traitement des remontées capillaires. 

 

Prêt à l'emploi: UTILISABLE POUR PRODUIT INSECTICIDE LIQUIDE UNIQUEMENT ! PAS DE GEL COMME LE GEL XILIX

A réception et après montage du manomètre, la pastille caoutchouc du MANO doit être percée avec une aiguille.

 



 

Préparation du chantier de traitement de bois

Différentes phases d’un traitement de bois :

Les procédés curatifs quels qu’ils soient ne doivent être appliqués qu’à des pièces de bois dont la résistance mécanique n’a pas été amoindrie à un point tel que leur remplacement s’avère nécessaire.

1. Sondage :

De place en place de toutes les pièces de bois au moyen de tout instrument approprié pour déceler les foyers d’infestation.

2. Décapage et bûchage :

Des parties contaminées (à l’aide d’un décapeur pneumatique, manuelle ou hachette), cette opération à pour but d’éliminer le bois vermoulu en surface et de mettre à nu le bois encore sain, ainsi de déterminer les éléments à consolider ou à remplacer. L’absence de bûchage gênerait la pénétration des produits appliqués qui seraient ainsi partiellement absorbés par les parties vermoulues, d’où un traitement inutile, voire inefficace.

3. Perçage des bois :

Les forages, avec mèches ou forêts à bois, doivent être effectués dans la mesure du possible, en quinconce, et dans l’axe neutre ou dans la partie comprimée de l’élément de charpente. Leur diamètre doit être de 9.5 mm (ceci pour une bonne tenue de l’injecteur) et leur profondeur doit atteindre au moins les 2/3 de l’épaisseur de la pièce en bois. Ente 3 et 5 forages au mètre linéaire.

4. Injection en profondeur :

Pose d’injecteurs plastique dans tous les éléments dont l’épaisseur est supérieur à 50 mm et le demi-périmètre à 200 mm (cas de grosses pièces de charpente : poinçon, pannes…) à l’aide d’un maillet bois ou caoutchouc.

Cette opération a pour but de créer à l’intérieur de ces éléments de zones toxiques afin de détruire les larves que le traitement de surface ne pourrait atteindre. Elle consiste à injecter le produit de préservation sous pression.

5. Pulvérisation :

On procède ensuite à une pulvérisation générale et abondante sur les surfaces de toutes les pièces de bois constituant la charpente. Cette opération permet de détruire les larves se trouvant à proximité des surfaces et de protéger les bois contre toutes attaques ultérieures. Les doses de produits à pulvériser  doivent être, au mètre carré développée, de 250 à 300 grammes

Remarques

Les déchets et sciures dus au décapage doivent être, au préalable, évacués et brûlés.

Il importe en outre d’éliminer tout ce qui pourrait s’opposer à la pénétration des produits dans les bois (peinture, vernis, plâtre, poussière, etc…)

Pour une bonne protection contre les produits curatifs, porter des gants de protection, une combinaison de protection des lunettes de protection et un masque de protection.